Archive for April, 2014

Our deepest fear…

Open Book On Wood Background - Photo © Robert Marfin / Photos.com“As I interpret the Course, ‘our deepest fear is not that we are inadequate. Our deepest fear is that we are powerful beyond measure. It is our light, not our darkness that most frightens us.’ We ask ourselves, Who am I to be brilliant, gorgeous, talented, and fabulous? Actually, who are you not to be? You are a child of God. Your playing small does not serve the world. There is nothing enlightened about shrinking so that other people will not feel insecure around you. We are all meant to shine, as children do. We were born to make manifest the glory of God that is within us. It’s not just in some of us; it’s in everyone. And as we let our own light shine, we unconsciously give other people permission to do the same. As we’re liberated from our own fear, our presence automatically liberates others.”

Marianne Williamson, A Return to Love: Reflections
on the Principles of “A Course in Miracles”
(1992)

Posted in: Citations (EN), Coaching de vie (EN), Développement personnel (EN)

Leave a Comment (0) →

Françoise Dolto – Destins croisés du bon élève et de “l’affreux jojo”

Video (FR, 2 min)

Françoise Dolto – Destins croisés du bon élève et de “l’affreux jojo”

Extrait d’une série de conférences donnée en septembre 1983 par Françoise Dolto (1908-1988) à l’hôpital Maisonneuve-Rosemont de Montréal (Québec)

Archives reprises dans le film “Françoise Dolto parle de l’éducation”, réalisé par Arnaud de Mezamat (2008)

Source : www.youtube.com/watch?v=rgbewZZGm3s

Heart design - Photo © Unknown / RGBStock.com Liens utiles :
Archives Françoise Doltowww.dolto.fr
Françoise Dolto parle… De la psychanalyse, de l’origine, de l’éducation (Coffret 2 DVD)www.amazon.fr

Posted in: Développement personnel (FR), Education (FR), Enfance (FR), Psychanalyse (FR)

Leave a Comment (0) →

Mais vous, l’artiste, vous vous êtes échappé d’où ?…

Open Book On Wood Background - Photo © Robert Marfin / Photos.com« — […] Il y a un animal marin, j’ai oublié son nom, mais enfin un raviot vraiment très élémentaire, encore moins sérieux qu’une huître, disons, qui passe la première partie de sa vie à se chercher un lieu qui lui plaise, un rocher ou quelque chose comme ça. Et une fois qu’il l’a trouvé, qu’il a pris ses aises, il se dit c’est pas tout ça, mais maintenant il faut manger. Et comme au début il ne trouve rien, il commence à se manger lui-même. Et il décide, enfin si on peut appeler ça une décision, c’est un peu comme pour les vers de terre, il décide de manger la partie de lui-même qui désormais ne lui sert plus à rien. C’est laquelle, à votre avis ?
— Sais pas.
— Allons, faîtes un effort.
— Ses pattes ?
— Non, il n’en a pas. Il n’a même pas de pattes. Il décide de manger ce qui lui tient lieu de cerveau. Ca n’est pas admirable, ça ? Ce mec, enfin cet animal, dès qu’il a trouvé sa place, il se bouffe le cerveau. Vous me suivez ?
— Très bien. J’en sais peut-être plus que vous là-dessus. Moi, je me suis échappée de là-bas. Pour tomber ici, c’est vrai. Vous parlez d’une cavale… Mais vous, l’artiste, vous vous êtes échappé d’où ? »

Olivier Rolin, La langue (2000)

Posted in: Citations (FR), Littérature (FR)

Leave a Comment (0) →

Quand nous sommes tous aliénés de la même façon…

Open Book On Wood Background - Photo © Robert Marfin / Photos.com« Quand nous sommes tous aliénés de la même façon, nous nous comprenons et nous nous trouvons très normaux. »

Françoise Dolto, Inconscient et destins –
Séminaire de psychanalyse d’enfants, 3
 (1988)

Posted in: Citations (FR), Psychanalyse (FR)

Leave a Comment (0) →