Les hommes ne se séparent de rien sans regret…

Open Book On Wood Background - Photo © Robert Marfin / Photos.com« Les hommes ne se séparent de rien sans regret, et même les lieux, les choses et les gens qui les rendirent les plus malheureux, ils ne les abandonnent point sans douleur.
C’est ainsi qu’en 1912, je ne vous quittai pas sans amertume, lointain Auteuil, quartier charmant de mes grandes tristesses. Je n’y devais revenir qu’en l’an 1916 pour être trépané à la Villa Molière. »

Guillaume Apollinaire, Le flâneur des deux rives

Posted in: Citations (FR), Littérature (FR)

Leave a Comment (0) ↓

Leave a Comment

*